Plateau des Bolovens, Paksé

Plateau des Bolovens, Paksé

Agence de location conseillée sur Paksé : Miss Noy, le propriétaire est belge, il va donc pouvoir vous donner tous les renseignements du plateau en Français (ou anglais), et vous allez pouvoir lui poser toutes les questions qui peuvent vous traverser l’esprit sans problème.

   Scooter semi automatique : 50 000 kip par jour (1 jour = de 8h am à 8h pm, pas 24h!)

Il existe 2 boucles, la petite boucle pouvant se faire en 2/3 jours. La grande boucle pouvant se faire en 4/5 jours. A voir suivant le temps que vous avez et si vous avez déjà fait ou aller faire la boucle de thakhek.

  • A savoir :

Yves (de miss noy) va vous le répéter de nombreuse fois mais pour de très bonne raison : NE PAS LAISSER LE SCOOTER N’IMPORTE OÙ !! Il vous expliquera les endroits à surtout éviter et au contraire ceux où aller.

  1.    Pourquoi ? Sur ce plateau, que ce soit sur la petite ou grande boucle, il y a de nombreux vol de scooter ! Il faut savoir qu’un scooter représente 5 ans de salaire pour un laotien.
  2.   Que faire ? Toujours demander où est le « safe parking » lorsque vous voulez vous arrêter. Si possible trouver les parkings payant et donc surveillés (entre 2000 et 5000 kip). ET toujours mettre la chaîne.
  3.    Si vous avez un doute sur ce qu’il dit. Croyez moi… A Tad Lo, on a rencontré une allemande qui venait de se faire voler son scooter en allant voir le bain des Éléphants. Elle avait mis la chaîne mais juste laissé son scooter au bord de la route.
  • Notre expérience :

Nous avons décidé de faire la petite boucle car on voulait faire celle de Thakhek par la suite. Mais en prenant notre temps donc sur 3 jours.
Finalement on aura fait la petite boucle sur 5 jours !!

   Les prix qui suivent sont pour 2 personnes + 1 scooter en juin 2017.

  • 1er jour : Pakse -> Paksong

En s’arrêtant à Tad Fan, les plus grandes chutes jumelles d’Asie : 25000 kip.

Tad Itou, on peut s’y baigner, la cascade est peu touristique hors saison, nous étions les seuls  ! Prix d’entrée en tout : 13000 kip.

   Tad Yuang, magnifique cascade mais beaucoup plus touristique. Les locaux y vont pique-niquer. 25000 kip.

  •  2ème jour : Paksong -> Tad Lo

Visite du village éthnique et de la plantation de café avec Captain Hook ! 40000 kip. Il parle très bien anglais. La visite est super intéressante et pleine de surprises !

   Bain d’éléphant à Tad LO à 16h30 (gratuit)

  • 3eme et 4eme jour : Tad Lo. Chilling et visite des alentours.

  • 5eme jour : Tad Lo -> Pakse

Visite de Katoo village (représentation de comment vivaient les laotiens avant), waterfalls et musée ethnique. 22000 kip.

Les guest house où on a dormi et qu’on recommande à fond !

  1. Paksong : Savanna Guesthouse 80 000 kip
  2. Tad Lo : Palamei Guesthouse 40 000 kip (vue inside) ou 60 000 kip (vue outside, notre chambre, au top !!) 


Rottnest Islande, Australie (WA)

Rottnest Islande, Australie (WA)

Nous voilà donc sur le Ferry en direction de cette fameuse île. J’ai eu le temps de me renseigner pour me faire une idée sur l’endroit qu’on allait visiter.

C’est une petite île de 19 km2 classé réserve naturelle, il ne peut y avoir de propriété privée et aucun véhicule ne circule. Mais cette île est surtout connue pour ces petits êtres vivants qui la peuple, les Quokkas.

Ce sont de petits animaux, je les décrirais comme un mélange de marsupiaux et de rats, avec toujours un grand sourire sur les photos. J’espère qu’on en verra en vrai, j’ai hâte!

Après une heure et demi de Ferry, nous arrivons sur cette petite île paradisiaque. Il est 10 heures et il fait déjà très chaud, pas un nuage à l’horizon. Nous allons au petit commerce à côté du port pour louer des vélos et pouvoir faire le tour de l’île car à pied ce serait beaucoup trop long. Je ne suis pas montée sur un vélo depuis mes 8 ans, ça risque d’être drôle. Mais a ce qu’il parait « Le vélo ça ne s’oublie pas ».

Une fois les vélos loués, on entame doucement le tour de l’île en profitant du paysage. Et au bout de quelques minutes on fait la rencontre d’un petit groupe de Quokka, ils sont tellement mignons!

On s’arrête un peu plus loin et on s’approche doucement pour pas leur faire peur, mais il faut croire qu’ils ont l’habitude des touristes. Dès qu’on se baisse à leur hauteur ils arrivent en courant vers nous pour vérifier qu’on a rien d’intéressant à manger. Comme pour tout animaux sauvages, il faut éviter de leur donner de la nourriture, mais on prend des feuilles et ça fonctionne aussi. On a pu prendre pleins de selfies avec ces petits animaux au sourire ravageur.

Tout au long de la route nous avons pu observer des plages plus belles les unes que les autres, du sable blanc et une eau turquoise… un vrai décor de cartes postales. Pour l’heure du midi on décide de s’arrêter sur une plage un peu excentré de la route, pour y accéder nous avons du porter sur quelques mètres nos vélo et ça en valait la peine! Nous avons trouvé un petit coin de paradis, et en avons profité pour faire une petite sieste et se remettre de la soirée de la veille. 

A notre réveil, mauvaise surprise… Nous avons tous pris d’énormes coups de soleils! Oui on s’était protégé mais le soleil de l’Australie ne fait pas de cadeau et les seuls endroits que j’avais oublié ont cramé : le dessus de mes mains et ma nuque. Oups!

On remonte sur les vélos pour continuer le tour de l’île. Tout le reste de la journée nous nous arrêterons à chaque beaux spots, à chaque belle plage, à chaque fois que l’on verra des Quokkas. J’ai du mal à réaliser la chance que j’ai de faire et voir tout ça, et ce n’est que le début.

De retour au Billabong, on a mal à l’entre jambes, on a tous une démarche de cow-boy.

Mais malgré qu’on soit brûlé, on finit cette belle journée par une petite soirée tous ensemble !

Cécilia.

 

Voir l’article sur mon road trip d’un mois en Australie.

%d blogueurs aiment cette page :