Etape 2 – Le vieux Québec

Etape 2 – Le vieux Québec

Samedi 4 août

Réveil assez tôt, dû au Jet Lag.. on prépare nos affaires et direction mon chez moi à Québec !

Pour les deux prochains soirs, on a acheté nos passeports pour le Festivent ! C’est un festival de musique qui a lieu tous les ans à Lévis (rive sud de Québec, avenue Taniata).

Les passeports sont au prix de 45$ HT/ adulte, je les avais eu en prévente 1 mois à l’avance à 41$ Taxes comprises/ adulte.

Ce soir c’est donc soirée Country au Festivent ! En première partie de soirée on a Matt Lang accompagné de la pluie… mais on profite quand même ! Pour la deuxième partie de soirée, la pluie s’arrête et un show de fou commence grâce à Robby Jonhson et pleins d’autres artistes québécois qu’il a invité sur scène !!

Dimanche 5 août

Footing et marche le long du boulevard Champlain, pour profiter de la vue, du calme et de la fraîcheur du matin.

Puis aujourd’hui c’est visite du vieux Québec et de la basse ville ! Je n’étais pas au courant mais c’est également le dernier jour des fêtes de la nouvelle France. Il y a donc énormément de monde dans les rues, mais aussi pleins d’activités de découvertes des anciens métiers, des représentations, pleins de personnes déguisées… c’était vraiment sympa !

 Restaurant : Côtes à Côtes, dans la basse ville $$. Salade césar/crevettes pour maman et tartare de filet mignon pour moi. Un régal ! Avec surtout une belle vue sur le château de Frontenac

Le soir retour au Festivent à Lévis pour voir le show du fameux Eric Lapointe précédé du groupe Raton Loveur.

Un peu moins sympa qu’hier mais c’est surement parce qu’on n’avait jamais entendu ses chansons. Et que tout les québécois chantaient et connaissaient toutes les paroles ahaha ! Eric Lapointe c’est au Quebec le petit Johnny Hallyday pour la France !

Lundi 6 août

Routine footing et marche le long du boulevard Champlain. Puis derniers préparatifs pour notre road trip qui débute demain : courses, laveuse, sécheuse, valises, sacs

En fin de journée on profite du beau temps pour aller promener et voir les magnifiques Chutes de la Chaudière à une quinzaine minutes de chez moi… On est descendues jusqu’en bas des chutes pour mieux les admirer !

Cécilia.

 

Voir l’article suivant sur nos activités autour du Lac Saint Jean.

Revenir à l’article sur nos 2 semaines en Gaspésie.

Voyager autant, comment est-ce possible ?

Voyager autant, comment est-ce possible ?

On se demande souvent comment font ceux qui voyagent sur de longues périodes (6 mois, 1 an… voir plus !). Ou aussi comment ils font pour partir tout le temps faire des Citytrip ?

Je tiens à vous rappeler que j’ai 25 ans. Je n’ai pas d’attaches, pas de crédits, ni d’enfants…

⚠️ Avoir un CDI n’est pas un obstacle !! Rien ne vous empêche de le quitter pour voyager donc pas d’excuses par rapport à ça… Je l’ai fait, et j’ai rencontré beaucoup de personnes de différents âges qui ont tout quittés. Tout est une question de volonté !

Avant le voyage

Il faut d’abord apprendre à gérer son budget et faire des économies sur les petites choses de tous les jours. Changer ses habitudes que vous soyez étudiant(e) ou ayez un boulot ! Il faut apprendre à vivre MINIMALISTE !

Exemple : * moins de restaurants, plus de cuisine soit même, préparer ses lunch pour le midi…

* S’en tenir au strict minimum lors des virées shopping. Ne pas hésiter à se poser 10 fois la question « est ce que j’en aurai vraiment besoin ??? » Voir « en aurais je besoin avant ou pendant mon voyage ? »

Dans cette vidéo je vous explique avec mon frère : Comment nous avons réussi à économiser 20 000$ CAD en seulement un an (soit environ 16 000€).

Pendant le voyage

J’ai opté pour l’option des PVT ! Si vous ne connaissez pas encore ce que c’est, le pvt est un visa vacances travail. Il est disponible pour les belges, français, canadiens… il faut être âgé de 18 à 30 ans (voir 35 ans pour le Canada et l’Australie).

Donc comme son nom l’indique, lorsqu’on est titulaire d’un pvt (du pays choisis), on va pouvoir voyager ET travailler dans ce pays pendant la durée de ce permis.

Liste non exhaustive de pays où l’on peut faire un pvt : Australie, Canada, Nouvelle Zélande, Argentine, Japon, Corée du sud, Taïwan, Honk-kong, Chili, Colombie, Mexique, Uruguay, Russie..
Pour en savoir plus sur les pvt je vous invite sur le site des pvtistes.

Quels genre de travail je peux trouver en tant que voyageurs avec un PVT?

Pour l’Australie, la NZ ou le Canada : un boulot dans sa branche (Si vous avez des diplômes, surtout au Québec, il est facile de trouver du boulot).
Le fruit picking, en Australie ou NZ c’est l’un des boulots le plus prisé des backpackeurs. Mais vous pouvez aussi aller dans l’ouest canadien pour en faire.
La restauration : Serveur, plongeur, glacier… assez bien payé en général, ça vous permet de travailler en ville.
Travailler dans le bâtiment : très prisé en Australie car très bien payé et des perspectives pour trouver des sponsors. Ce qui permet d’avoir un visa pour obtenir sa résidence permanente.

Mais aussi, il existe d’autres manières de voyager comme le Helps, Woofing… ou tu vas faire quelques tâches pour ton hôte en échange d’un logement et des repas. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller voir le blog de mes amis Kelly et Clément, qui ont voyagé au Canada de cette façon.

Retour en France entre 2 voyages

Vous rentrez en France entre deux voyages et vous cherchez un boulot en attendant de re-partir pour économiser un peu avant le prochain voyage ?

Restauration/Hôtellerie : saison été/hiver

Surtout si vous avez voyagé et que vous avez de bonnes bases en anglais il est assez facile de trouver un travail en tant que serveur.

Le Drive

Auchan drive, Leclerc drive, U drive… on y pense pas mais ça recrute tout le temps. En CDD ou CDI ! C’est un boulot assez physique mais c’est rien à côté du fruit picking, promis ! 😁

Et vous, quelles sont vos astuces pour voyager un maximum ?

Cécilia.

Restaurants et Brasseries à Prague

Restaurants et Brasseries à Prague

Nos coups de coeur culinaires :

Restaurant Italien « Le cinque corone »

Localisation : Dans une petite rue autour de la place de la vieille ville.capitale

Le risotto succulent, le service parfait. Une télé dans le resto avec les matchs de foot du championnat italien pour les amateurs. Les serveurs qui parlent italiens entre eux. On oublierait presque qu’on est a prague et que dehors il fait -10 !

Prix : Risotto et vin pour 400 CZK par personne (16,50€)

Spécialités tchèques  » Kotleta »

Localisation : Sur la place de la vieille ville, a côté de l’horloge astronomique.

Un peu en retrait de la place, juste un panneau nous indique le restaurant. C’est un restaurant classe, les prix sont abordables comme de partout a Prague. On y a goûté pour la première fois une spécialité tchèque : quenelles et boeuf en sauce (style bourguignon) un régale !! Les quenelles super légère, le boeuf cuit parfaitement, pas de gras et pas sec du tout.

Prix : plat + verre de vin/bière pour 400 CZK

Undbrasserie 100% locale « U fleků »

Localisation : Pas loin de notre hôtel et donc de la maison qui danse.

Il n’y a pas à dire, on se sent vraiment comme des pragois en entrant dans le restaurant. Décoration, musique… les serveurs qui ne cessent leurs vas et vient pour te proposer de la bière (bien brune) et des shooter. Les plats sont que des spécialités d’ici, le service est rapide donc sûrement tout est préparé en avance mais ça reste correct.

Prix : Plat + shooter, 300 CZK par personne.

C’est une expérience à vivre !

À tester !

Ne surtout pas oublier de tester les spécialités sucrées tchèques, le gateau cheminée : trdelnik !!!

Je vous recommande d’en prendre un fourré au Nutella à la sortie du métro Mustek ! 70 CZK (3 euros)

Cécilia.

 

 

Voir l’article sur les activités gratuites à Prague.

Le château de Prague, les sites

Le château de Prague, les sites

Lire l’article sur notre budget pour 4 jours à Prague.

 

Après un court trajet en métro et quelques marches nous voici arrivées au château de Prague. L’accès au château est gratuit, à l’ouverture il n’y a personne donc pas de queue pour la fouille c’est parfait ! En plus on a une vue magnifique sur la ville.

Si l’on veut visiter les différentes parties du château, il faut prendre un ticket dans une des offices du château. On choisit de prendre le circuit court pour 250 CZK (10€) avec la visite des sites principaux :

L’ancien palais royal

La basilique st George

La ruelle d’or

La cathédrale St Guy

Il existe 2 autres circuits a 350 CZK (14€), et des sites a payer en complément si l’on veut les visiter.

L’ancien palais royal

La visite commence avec cette magnifique salle de réception où avait mieux les banquets. Elle donne sur les différentes salles et étages du palais (chambres, lieux de vie…)

Il est impossible de prendre des photos à l’intérieur.

La basilique st George

La ruelle d’or

Située à l’entrée du château, cette ruelle était habité par les employés du château. Les maisons étaient dotés du strict minimum et toutes petites. Au fond de la ruelle, on y trouve même une salle de cinéma !

A l’étage, il y a une exposition des armures des guerriers de l’époque, de leurs armes mais aussi un exemple des différents moyens de torture utilisés contre les ennemis du roi.

La cathédrale St Guy

Aussi magnifique et grandiose de l’extérieur qu’à l’extérieur. A l’entrée un jeu de lumière magnifique grâce aux vitraux.

Voir l’article sur les activités gratuites à Prague.

Cécilia.

Vestiges du communisme à Prague

Vestiges du communisme à Prague

Lire l’article sur le château de Prague.

Une après midi sur le thème du communisme qui commence par une visite du musée du communisme, situé à côté du centre commercial Paladium. L’entrée pour un adulte est de 290 CZK.

On nous annonce à l’entrée que le temps de visite est de 1h/1h30. Le musée ferme à 20h, alors que l’hiver la plus part des musées, églises… ferment à 16h ou 17h. Donc c’est un bon plan d’y aller en fin d’après midi.

La visite est en grande partie de la lecture donc soit en tchèque soit en anglais. La visite est super intéressante !

Des petits rappels qui étonnent toujours, la guerre froide s’est terminée seulement en 1991. C’était un vrai concours de « qui a la plus grosse » entre les Etats unis et la Russie (armes nucléaires, armée, avancée technologique, 1er homme dans l’espace pour les russes, 1er homme sur la lune pour les américains, les résultats aux Jo…).

Les athlètes tchèques n’avaient pas d’autres choix que de prendre des stéroïdes, si ils refusaient de se doper, ils étaient exclu de la sélection nationale… étonnant hein ! On en vient presque a se poser des questions sur les athlètes russes aujourd’hui et tout ces cas de dopage…

Le communisme c’est aussi : aucune présomption d’innocence, si quelqu’un te dénonce comme coupable c’est la peine de mort.

Les frontières vers les pays démocratiques fermées. Si un tchèque voulait voyager exceptionnellement dans un pays démocratique, les gardes s’assuraient qu’il avait de sérieux centres d’intérêts ici pour être sûr qu’il rentre au pays et n’essaye pas de s’enfuir. Exemples : famille proche, étude, travail...

Tous les dimanche, de 17h à 18h30, on peut visiter le bunker de l’hôtel Jalfar pour 170 CZK (140 pour les étudiants).

Devant l’hôtel, rien indique qu’il y a un bunker que l’on peut visiter, comme si on devait continuer à garder ce bunker secret. On va donc à l’accueil de l’hôtel pour demander si on peut faire la visite, ils nous disent qu’à 17h quelqu’un viendra nous chercher. Parfait !

C’est une visite passionnante, très complémentaire de la visite du musée. Le guide est génial et son anglais et facile à comprendre. Il a plein d’histoire croustillante à nous raconter tous au long de la visite. La plus étonnante et excitante est celle de la salle d’écoute des discussions téléphoniques de l’hôtel !

A savoir : lors d’une attaque, 50 personnes pouvaient venir se protéger dans le bunker, il y avait assez d’air et de nourriture pour survivre 2 semaines. Des passages secrets dans le bunker leurs permettaient de sortir dans la rue sans passer par l’hôtel.

Lire l’article sur le Musée Juif à Prague.

Cécilia

%d blogueurs aiment cette page :