Warning: Declaration of ET_Theme_Builder_Woocommerce_Product_Variable_Placeholder::get_available_variations() should be compatible with WC_Product_Variable::get_available_variations($return = 'array') in /homepages/18/d800450673/htdocs/app800451051/wp-content/themes/Divi/includes/builder/frontend-builder/theme-builder/WoocommerceProductVariablePlaceholder.php on line 8
Rottnest Islande, Australie (WA) - FrenchCanadianTravel

Nous voilà donc sur le Ferry en direction de cette fameuse île. J’ai eu le temps de me renseigner pour me faire une idée sur l’endroit qu’on allait visiter.

C’est une petite île de 19 km2 classé réserve naturelle, il ne peut y avoir de propriété privée et aucun véhicule ne circule. Mais cette île est surtout connue pour ces petits êtres vivants qui la peuple, les Quokkas.

Ce sont de petits animaux, je les décrirais comme un mélange de marsupiaux et de rats, avec toujours un grand sourire sur les photos. J’espère qu’on en verra en vrai, j’ai hâte!

Après une heure et demi de Ferry, nous arrivons sur cette petite île paradisiaque. Il est 10 heures et il fait déjà très chaud, pas un nuage à l’horizon. Nous allons au petit commerce à côté du port pour louer des vélos et pouvoir faire le tour de l’île car à pied ce serait beaucoup trop long. Je ne suis pas montée sur un vélo depuis mes 8 ans, ça risque d’être drôle. Mais a ce qu’il parait « Le vélo ça ne s’oublie pas ».

Une fois les vélos loués, on entame doucement le tour de l’île en profitant du paysage. Et au bout de quelques minutes on fait la rencontre d’un petit groupe de Quokka, ils sont tellement mignons!

On s’arrête un peu plus loin et on s’approche doucement pour pas leur faire peur, mais il faut croire qu’ils ont l’habitude des touristes. Dès qu’on se baisse à leur hauteur ils arrivent en courant vers nous pour vérifier qu’on a rien d’intéressant à manger. Comme pour tout animaux sauvages, il faut éviter de leur donner de la nourriture, mais on prend des feuilles et ça fonctionne aussi. On a pu prendre pleins de selfies avec ces petits animaux au sourire ravageur.

Tout au long de la route nous avons pu observer des plages plus belles les unes que les autres, du sable blanc et une eau turquoise… un vrai décor de cartes postales. Pour l’heure du midi on décide de s’arrêter sur une plage un peu excentré de la route, pour y accéder nous avons du porter sur quelques mètres nos vélo et ça en valait la peine! Nous avons trouvé un petit coin de paradis, et en avons profité pour faire une petite sieste et se remettre de la soirée de la veille. 

A notre réveil, mauvaise surprise… Nous avons tous pris d’énormes coups de soleils! Oui on s’était protégé mais le soleil de l’Australie ne fait pas de cadeau et les seuls endroits que j’avais oublié ont cramé : le dessus de mes mains et ma nuque. Oups!

On remonte sur les vélos pour continuer le tour de l’île. Tout le reste de la journée nous nous arrêterons à chaque beaux spots, à chaque belle plage, à chaque fois que l’on verra des Quokkas. J’ai du mal à réaliser la chance que j’ai de faire et voir tout ça, et ce n’est que le début.

De retour au Billabong, on a mal à l’entre jambes, on a tous une démarche de cow-boy.

Mais malgré qu’on soit brûlé, on finit cette belle journée par une petite soirée tous ensemble !

Cécilia.

 

Voir l’article sur mon road trip d’un mois en Australie.

%d blogueurs aiment cette page :