WHV Australie – Les démarches à l’arrivée

WHV Australie – Les démarches à l’arrivée

Ici je vous raconte ma première semaine à Perth. Quelles ont été les démarches obligatoires par lesquelles je suis passée pour pouvoir voyager et travailler en Australie sereinement par la suite.

JOUR 1

3 Novembre 2016

Achat d’un forfait téléphone chez Optus à l’aéroport. 
Offre à 50$ pour 8 gb + 8gb le 1er mois

Prendre le taxi de l’aéroport à mon auberge de Jeunesse, 
45$ la course.

Payer les 10 jours de mon auberge de jeunesse « le Billabong » réservés via Booking180$.

Bénéficier de 15€ sur votre cagnotte Booking après votre séjour en réservant via ce lien ! 

JOUR 2

4 Novembre 2016

Aller à la banque pour ouvrir un compte, j’ai choisi Commonwealth car je peux l’utiliser aussi en NZ si je compte y faire un PVT. Délai pour recevoir ma carte bancaire : 1 semaine. Gratuit

Demande de mon TFN sur le site de l’ATO : numéro obligatoire pour pouvoir travailler en Australie. Gratuit

J’ai rencontré un super groupe de français qui sont à la même auberge que moi. Je suis allée visiter les plages autour de Perth l’après midi avec certains d’entre eux. Et une première soirée piccolo pour apprendre à ce connaître ! 🍺🍸

JOUR 3

5 Novembre 2016

Pool party et barbecue au Billabong ! Une bonne partie de beach volley : Français vs Québec & Italie !

Je rencontre Damien, Jordan, Mikael, Aurelie, Alex qui sont venus se relaxer de leur semaine en ferme… je les rejoindrai dans 1 semaine à Pemberton pour faire mes fermes.

Soirée à Kings Park, pour voir la vue magnifique sur Perth.

❤❤ Je vous conseille vraiment l’auberge où j’étais si vous arrivez sur Perth, c’est un endroit safe et au top pour faire des rencontres (francophones pour vous rassurer et internationales). Une belle piscine, le centre ville à 15min à pied, les bars et clubs pas loin… En savoir plus sur le Billabong Resort ici !

Cécilia.

 

Voir l’article sur ma journée à Rotness Islande, île des Quokkas.

Rottnest Islande, Australie (WA)

Rottnest Islande, Australie (WA)

Nous voilà donc sur le Ferry en direction de cette fameuse île. J’ai eu le temps de me renseigner pour me faire une idée sur l’endroit qu’on allait visiter.

C’est une petite île de 19 km2 classé réserve naturelle, il ne peut y avoir de propriété privée et aucun véhicule ne circule. Mais cette île est surtout connue pour ces petits êtres vivants qui la peuple, les Quokkas.

Ce sont de petits animaux, je les décrirais comme un mélange de marsupiaux et de rats, avec toujours un grand sourire sur les photos. J’espère qu’on en verra en vrai, j’ai hâte!

Après une heure et demi de Ferry, nous arrivons sur cette petite île paradisiaque. Il est 10 heures et il fait déjà très chaud, pas un nuage à l’horizon. Nous allons au petit commerce à côté du port pour louer des vélos et pouvoir faire le tour de l’île car à pied ce serait beaucoup trop long. Je ne suis pas montée sur un vélo depuis mes 8 ans, ça risque d’être drôle. Mais a ce qu’il parait « Le vélo ça ne s’oublie pas ».

Une fois les vélos loués, on entame doucement le tour de l’île en profitant du paysage. Et au bout de quelques minutes on fait la rencontre d’un petit groupe de Quokka, ils sont tellement mignons!

On s’arrête un peu plus loin et on s’approche doucement pour pas leur faire peur, mais il faut croire qu’ils ont l’habitude des touristes. Dès qu’on se baisse à leur hauteur ils arrivent en courant vers nous pour vérifier qu’on a rien d’intéressant à manger. Comme pour tout animaux sauvages, il faut éviter de leur donner de la nourriture, mais on prend des feuilles et ça fonctionne aussi. On a pu prendre pleins de selfies avec ces petits animaux au sourire ravageur.

Tout au long de la route nous avons pu observer des plages plus belles les unes que les autres, du sable blanc et une eau turquoise… un vrai décor de cartes postales. Pour l’heure du midi on décide de s’arrêter sur une plage un peu excentré de la route, pour y accéder nous avons du porter sur quelques mètres nos vélo et ça en valait la peine! Nous avons trouvé un petit coin de paradis, et en avons profité pour faire une petite sieste et se remettre de la soirée de la veille. 

A notre réveil, mauvaise surprise… Nous avons tous pris d’énormes coups de soleils! Oui on s’était protégé mais le soleil de l’Australie ne fait pas de cadeau et les seuls endroits que j’avais oublié ont cramé : le dessus de mes mains et ma nuque. Oups!

On remonte sur les vélos pour continuer le tour de l’île. Tout le reste de la journée nous nous arrêterons à chaque beaux spots, à chaque belle plage, à chaque fois que l’on verra des Quokkas. J’ai du mal à réaliser la chance que j’ai de faire et voir tout ça, et ce n’est que le début.

De retour au Billabong, on a mal à l’entre jambes, on a tous une démarche de cow-boy.

Mais malgré qu’on soit brûlé, on finit cette belle journée par une petite soirée tous ensemble !

Cécilia.

 

Voir l’article sur mon road trip d’un mois en Australie.

Visa Travail Australie (PVT)

Visa Travail Australie (PVT)

La demande du WHV/PVT se fait en ligne et en anglais de manière assez simple et rapide sur
le site du bureau d’immigration Australien (“Department of Immigration and Border Protection”)

WHV : Working Holiday Visa
PVT : Programme Vacances Travail

Infos importantes sur ce visa (2020):

 Avoir 18 et 35 ans au moment de la demande du visa.

Le prix est de 485 $AU depuis le 1er juillet 2019 (soit environ 300€)

Si le visa vous est refusé, vous ne serez pas remboursé. Mais soyez rassuré, 99% des demandes de WHV sont acceptées !!

Pour que la demande soit acceptée il faut :

Avoir un passeport valide 6 mois (on vous demandera évidemment son numéro lors de la demande et une fois que vous entrerez sur le territoire)

Être en dehors de l’Australie quand vous faites votre demande.

Avoir un passeport d’un pays partenaire (France, Canada, Belgique, Angleterre, Italie, Allemagne, Suède, Chili, Brésil, Afrique du Sud, Japon, Chine, Nouvelle Zélande…)

Avoir une assurance santé couvrant toute la durée de votre séjour (ex : assurance Chapka)

Avoir un casier judiciaire vierge.

Detenir suffisamment d’économies pour subvenir à vos besoins lors de votre voyage – une somme de AU$5000.
Donc il vous faut partir avec une copie de votre relevé bancaire ou une attestation de votre banquier.
Mais il est très rare de se faire contrôler à la douane sur ça.

Si vous êtes parent, vous n’aurez malheureusement pas le droit d’être accompagné de vos enfants s’ils sont encore à votre charge (moins de 18 ans).

Mon expérience :

Pour ma part, mon Visa a été accepté à peine 5 minutes après ma demande !
Mais ça peut prendre plus de temps, surtout si vous devez fournir des radio ou autre en fonction des pays que vous avez visités.

Il faut savoir qu’à partir l’acceptation du visa, vous disposez d’un délai d’1 AN pour vous rendre en Australie.
Le visa s’activera complètement lors de votre arrivée sur le territoire australien et vous pourrez y séjourner 12 mois à compter du moment où vous aurez atterri.

Voir l’article sur les démarches à faire à l’arrivée.

%d blogueurs aiment cette page :