Restaurants et Brasseries à Prague

Restaurants et Brasseries à Prague

  • Restaurant Italien « Le cinque corone »

Localisation : Dans une petite rue autour de la place de la vieille ville.capitale

Le risotto succulent, le service parfait. Une télé dans le resto avec les matchs de foot du championnat italien pour les amateurs. Les serveurs qui parlent italiens entre eux. On oublierait presque qu’on est a prague et que dehors il fait -10 !

Prix : Risotto et vin pour 400 CZK par personne (16,50€)

  • Spécialités tchèques  » Kotleta »

Localisation : Sur la place de la vieille ville, a côté de l’horloge astronomique.

Un peu en retrait de la place, juste un panneau nous indique le restaurant. C’est un restaurant classe, les prix sont abordables comme de partout a Prague. On y a goûté pour la première fois une spécialité tchèque : quenelles et boeuf en sauce (style bourguignon) un régale !! Les quenelles super légère, le boeuf cuit parfaitement, pas de gras et pas sec du tout.

Prix : plat + verre de vin/bière pour 400 CZK

  • Undbrasserie 100% locale « U fleků »

Localisation : Pas loin de notre hôtel et donc de la maison qui danse.

Il n’y a pas à dire, on se sent vraiment comme des pragois en entrant dans le restaurant. Décoration, musique… les serveurs qui ne cessent leurs vas et vient pour te proposer de la bière (bien brune) et des shooter. Les plats sont que des spécialités d’ici, le service est rapide donc sûrement tout est préparé en avance mais ça reste correct.

Prix : Plat + shooter, 300 CZK par personne.

C’est une expérience à avoir !

  • A tester

Ne surtout pas oublier de tester les spécialités sucrées tchèques, le gateau cheminée : trdelnik !!!

Je vous recommande d’en prendre un fourré au Nutella à la sortie du métro Mustek ! 70 CZK (3 euros)

Le château de Prague

Le château de Prague

Après un court trajet en métro et quelques marches nous voici arrivées au château de Prague. L’accès au château est gratuit, à l’ouverture il n’y a personne donc pas de queue pour la fouille c’est parfait ! En plus on a une vue magnifique sur la ville.

Si l’on veut visiter les différentes parties du château, il faut prendre un ticket dans une des offices du château. On choisit de prendre le circuit court pour 250 CZK (10€) avec la visite des sites principaux :

  1. L’ancien palais royal
  2. La basilique st George
  3. La ruelle d’or
  4. La cathédrale St Guy

Il existe 2 autres circuits a 350 CZK (14€), et des sites a payer en complément si l’on veut les visiter.

La cathédrale St Guy
  • La cathédrale St Guy

Aussi magnifique et grandiose de l’extérieur qu’à l’extérieur. A l’entrée un jeu de lumière magnifique grâce aux vitraux.

  • L’ancien Palais royal

La visite commence avec cette magnifique salle de réception où avait mieux les banquets. Elle donne sur les différentes salles et étages du palais (chambres, lieux de vie…)

  • La basilique St George
  • La ruelle d’or

Située à l’entrée du château, cette ruelle était habité par les employés du château. Les maisons étaient dotés du strict minimum et toutes petites. Au fond de la ruelle, on y trouve même une salle de cinéma !

A l’étage, il y a une exposition des armures des guerriers de l’époque, de leurs armes mais aussi un exemple des différents moyens de torture utilisés contre les ennemis du roi.

Vestiges du communisme à Prague

Vestiges du communisme à Prague

Une après midi sur le thème du communisme qui commence par une visite du musée du communisme, situé à côté du centre commercial Paladium. L’entrée pour un adulte est de 290 CZK.

On nous annonce à l’entrée que le temps de visite est de 1h/1h30. Le musée ferme à 20h, alors que l’hiver la plus part des musées, églises… ferment à 16h ou 17h. Donc c’est un bon plan d’y aller en fin d’après midi.

La visite est en grande partie de la lecture donc soit en tchèque soit en anglais. La visite est super intéressante !

Des petits rappels qui étonnent toujours, la guerre froide s’est terminée seulement en 1991. C’était un vrai concours de « qui a la plus grosse » entre les Etats unis et la Russie (armes nucléaires, armée, avancée technologique, 1er homme dans l’espace pour les russes, 1er homme sur la lune pour les américains, les résultats aux Jo…).

Les athlètes tchèques n’avaient pas d’autres choix que de prendre des stéroïdes, si ils refusaient de se doper, ils étaient exclu de la sélection nationale… étonnant hein ! On en vient presque a se poser des questions sur les athlètes russes aujourd’hui et tout ces cas de dopage…

Le communisme c’est aussi : aucune présomption d’innocence, si quelqu’un te dénonce comme coupable c’est la peine de mort.

Les frontières vers les pays démocratiques fermées. Si un tchèque voulait voyager exceptionnellement dans un pays démocratique, les gardes s’assuraient qu’il avait de sérieux centres d’intérêts ici pour être sûr qu’il rentre au pays et n’essaye pas de s’enfuir. Exemples : famille proche, étude, travail...

Tous les dimanche, de 17h à 18h30, on peut visiter le bunker de l’hôtel Jalfar pour 170 CZK (140 pour les étudiants).

Devant l’hôtel, rien indique qu’il y a un bunker que l’on peut visiter, comme si on devait continuer à garder ce bunker secret. On va donc à l’accueil de l’hôtel pour demander si on peut faire la visite, ils nous disent qu’à 17h quelqu’un viendra nous chercher. Parfait !

C’est une visite passionnante, très complémentaire de la visite du musée. Le guide est génial et son anglais et facile à comprendre. Il a plein d’histoire croustillante à nous raconter tous au long de la visite. La plus étonnante et excitante est celle de la salle d’écoute des discussions téléphoniques de l’hôtel !

A savoir : lors d’une attaque, 50 personnes pouvaient venir se protéger dans le bunker, il y avait assez d air et de nourriture pour survivre 2 semaines. Des passages secrets dans le bunker leurs permettaient de sortir dans la rue sans passer par l’hôtel.